Assurance animaux de compagnie : comparateur en ligne, gratuit et sans engagemment !

En France, seulement 4% des maîtres assurent leur animal de compagnie. C’est une pratique peu répandue, contrairement à d’autres pays européens comme le Royaume-Uni avec 40% ou la Suède avec 80%. Pourtant, sur le territoire français, on compte un animal domestique par habitant. Nous allons vous expliquer pourquoi il faut assurer son animal de compagnie et comment trouver la meilleure assurance et surtout la moins chère.

Comparateur d'assurance pour animaux de compagnie

Qu’est-ce qu’une assurance pour animal de compagnie ?

L’assurance pour animal de compagnie fonctionne comme une mutuelle santé pour les humains. Elle n’est pas obligatoire mais constitue une couverture santé pour ses animaux. En effet, ils ne bénéficient pas d’une sécurité sociale.

En cotisant tous les mois, l’assurance santé animale rembourse les frais vétérinaires à hauteur de la formule souscrite. La prise en charge peut être minimale, intermédiaire ou maximale. Elle peut ainsi réduire les frais médicaux en cas de problèmes de santé, de maladie chronique ou d’accident chez l’animal.

Est-ce utile d’assurer son animal de compagnie ?

Lorsqu’on adopte un animal de compagnie, on souhaite qu’il reste en bonne santé le plus longtemps possible. Mais comme pour les humains, on ne peut pas prédire la forme physique de nos animaux. Il faut envisager le pire même si on prend soin de son compagnon.

Aujourd’hui, les frais vétérinaires ne cessent d’augmenter :

  • 50€ à 60€ pour les soins (vaccins, entretien annuel, etc.)
  • 200€ à 1000€ pour les examens spécifiques ou les hospitalisations

Par exemple, si vous avez un chat diabétique, vous devrez régulièrement aller chez le vétérinaire pour faire une glycémie, acheter de l’insuline, des seringues et de la nourriture spécifique. Tout cela vous reviendra au moins à 150€ par mois. Pour faire face à des frais élevés et répétés, rien de mieux que d’assurer son animal de compagnie.

Quand faut-il assurer son animal de compagnie ?

L’espérance de vie des animaux domestiques augmente. Il est donc nécessaire de les protéger dès le départ et tout au long de leur vie.

En effet, il est courant de ne pas vouloir assurer son animal tant qu’il n’a pas de problème de santé majeur. Or, les assurances prennent en compte tout cela.

L’âge limite pour assurer son animal

On ne peut pas assurer son animal de compagnie quand on le souhaite. En effet, au-delà d’un certain âge, certains assureurs peuvent refuser le dossier de votre chien, chat, furet, etc.

Pour les chiens et les chats, la limite d’âge est souvent de 8 ans. Faites attention également si vous avez souscrit à une assurance pour votre animal en bas âge mais qui ne le prendra plus en charge à partir de plusieurs années d’existence.

Le délai de carence d'une assurance pour animaux

Toutes les assurances santé animales possèdent un délai de carence. Il s’agit du laps de temps entre la signature du contrat et son effet. Si durant cette période, on s’aperçoit que l’animal est en mauvaise santé depuis plus longtemps ou s’il déclare une malade à ce moment-là, le contrat ne prendra pas en charge les soins par la suite.

En conclusion, il ne faut pas attendre que son animal soit malade pour souscrire une assurance.

Que prend en charge l’assurance animalière ?

Les maîtres doivent choisir l’assurance la mieux adaptée à leurs besoins et à celui de leur animal de compagnie. Pour cela, il faut être vigilent sur plusieurs aspects de ces contrats.

La prise en charge de base

  • Généralement, une assurance santé pour les animaux de compagnie va prendre en charge :
  • Les consultations chez le vétérinaire
  • Les soins médicaux
  • Les examens (radiologies, prises de sangs, analyses d’urines, etc.)
  • Les hospitalisations
  • Les frais chirurgicaux

Les taux de remboursements évolueront selon la formule choisie. Plus vous paierez cher, plus les frais seront pris en charge.

Le forfait prévention

Les assureurs proposent souvent un forfait dit de prévention. Ce dernier prend en charge tout ou partie des soins annuels non liés à une maladie.

Il peut s’agir :

  • Des produits vermifuges et antiparasites
  • Des frais de stérilisation
  • De la pose d’une puce électronique
  • Des vaccins annuels
  • Des produits d’entretiens spécifiques (yeux, oreilles, dents)
  • Des bilans de santé annuels
  • Des aliments thérapeutiques.

Les exclusions

Comme toute mutuelle, l’assurance pour animaux domestiques comprend des exclusions. Voici les plus courantes :

  • Les soins médicaux suite à un accident ancien
  • Les maladies génétiques
  • Les maladies liées au non suivi des vaccins annuels

Il convient en effet de montrer patte blanche devant l’assureur. Veillez à ne rien cacher de la situation sanitaire de votre animal, faites-le vacciner tous les ans et demandez un test génétique pour prévenir les risques de maladies héréditaires.

Franchises et plafonds de remboursement

Pour éviter les excès, les assureurs ont établis des franchises et des plafonds à chaque contrat. Ces derniers peuvent bien entendu se négocier.

La franchise est la somme qui reste à votre charge en cas d’accident. Elle s’élève en moyenne à 150€ pour les assurances animalières.

Le plafond est une somme au-delà de laquelle vous n’êtes plus remboursé. Le plafond peut être déterminé par acte ou par pathologie, il peut être aussi annuel ou pour chaque visite chez le vétérinaire. Lorsqu’il est annuel, le plafond peut varier entre 500€ et 2500€.

Les contrats peuvent évoluer au cours du temps et être plus intéressants sur le long terme (franchise diminuée, plafond augmenté). N’oubliez pas non plus que les prix diffèrent selon la race de votre animal, son âge ou votre lieu de résidence. Tous les animaux ne sont pas égaux devant l’assureur.

Comment choisir l’assurance pour votre animal ?

Vous l’avez compris, il n’est pas évident de trouver la bonne assurance pour votre animal de compagnie. Vous devez évaluer plusieurs points avant de faire votre recherche. Quels sont les éléments les plus importants pour vous ?

  • Le montant de la franchise
  • Le plafond, son montant et ses modalités de calcul
  • Le délai de carence
  • Les garanties proposées
  • Les exclusions au contrat

Pour trouver l’assurance qui aura le meilleur rapport qualité-prix, vous pouvez vous rendre sur des sites de comparateurs en ligne. Vous aurez une estimation gratuite et rapide en rentrant les caractéristiques de votre animal et ce que vous souhaitez comme protection dans les questionnaires proposés.

Attention cependant à ne pas vous laisser appâter par ce que les sites internet vous proposent. Nous vous conseillons de bien lire les conditions générales de vente et de ne pas hésiter à demander plusieurs devis avant de signer. Votre animal sera ainsi mieux protégé et vous ferez des économies à l’avenir.