Vous êtes ici : Le dossiers du Mag des Animaux > Les animaux sauvages > Les mammifères > La loutre : comment et où vit-elle ? Tout savoir sur la loutre

La loutre : comment et où vit-elle ? Tout savoir sur la loutre

Longtemps considéré comme un animal nuisible, la loutre est aujourd’hui protégée. Il est heureusement encore possible de pouvoir l’observer dans certaines régions de notre pays, mais le nombre de loutres d’Europe a considérablement diminué.

La loutre : comment et où vit-elle ? Tout savoir sur la loutre

Loutre d’Europe : caractéristiques

La loutre appartient à la famille des Mustelidae. Le nom loutre désigne des mammifères carnivores dont il existe différentes espèces. Il s’agit donc d’une sous-famille. La loutre, Lutrinae, est un animal solitaire, discret et de petite taille dont l’espérance de vie, qui peut être de 5 à 10 ans, varie en fonction de ses conditions d’existence. En captivité cependant (parcs animaliers, zoos), il est fréquent qu’une loutre atteigne l’âge de 20 ans.

Dans le genre Lutra, il existe trois espèces de loutres. La plus connue sous nos latitudes est la loutre d’Europe, Lutra lutra. On l’appelle aussi loutre commune. Ce mammifère carnivore en grande majorité nocturne est aussi semi-aquatique.

La loutre d’Europe possède un corps très allongé qui mesure tout au plus une trentaine de centimètres au garrot et pèse entre 6 et 15 kg. La longueur d’une loutre commune est d’environ 120 cm à savoir 80 cm pour la tête et le corps et 40 cm pour la queue. Près de 80 000 poils courts et longs par cm² constituent sa magnifique fourrure brune. Celle-ci est soyeuse, bien lustrée et imperméable. Cela permet à ce petit carnivore de passer beaucoup de temps dans l’eau. Les pieds de loutre sont palmés.

Après avoir rejoint la berge, elle sèche ses poils en se roulant dans l’herbe. Grâce aux places de ressui qu’elle forme ainsi, il est possible à un œil averti de repérer son lieu de passage car les hautes herbes sont couchées.

La loutre appartient à la famille des Mustelidae

Habitat de la loutre commune

On peut trouver la loutre jusqu’à une altitude de 1 300 m. Son habitat est une catiche, un terme tiré du vocabulaire local du Nord de notre territoire qui désigne des carrières souterraines. Cette tanière peut tout aussi bien être située dans le creux d’un arbre que creusé sur une berge. La loutre s’installe aussi parfois dans le terrier creusé par un animal d’une espèce différente. Elle marque son territoire qui peut allègrement mesurer 4 km² avec son urine et ses épreintes (excréments).

La loutre, un mammifère principalement piscivore

Elle se nourrit essentiellement de poissons, c’est pourquoi on dit de la loutre qu’elle est piscivore. L’anguille, l’épinoche et la truite constituent bon nombre de ses repas. Mais elle mange aussi des insectes, des écrevisses, des baies, des grenouilles et autres batraciens. Lorsque ses aliments préférés viennent à manquer, elle se tourne de préférence vers certains rongeurs et peut même attraper des oiseaux.

Loutre qui nage

Reproduction de la loutre d’Europe

La loutre atteint sa maturité sexuelle au plus tôt à 2 ans et au plus tard à 3 ans. Le mâle et la femelle s’accouplent généralement dans l’eau des marais ou d’une rivière. Après 60 jours de gestation, la femelle donne naissance à trois loutrons au maximum. Elle allaite ensuite ses petits. Ils deviennent indépendants entre 6 mois et 1 an ½.

Où trouver la loutre en France ?

La loutre partageait autrefois ses zones naturelles de prédilection avec le castor. Mais elles ont presque totalement disparu dans certaines aires de répartition si bien qu’elles font l’objet de programmes tendant à les protéger et parfois même en vue de leur réintroduction. Heureusement d’ailleurs, car elle fût, à un moment, classée parmi les animaux nuisibles. Aujourd’hui, elle est inscrite parmi les espèces patrimoniales et elle est protégée en France depuis 1981.

Dans les années 1900-1905, on recensait 50 000 loutres sur notre territoire national alors qu’elles n’étaient plus qu’un millier 40 ans plus tard.Cet effectif a sensiblement augmenté depuis mais dans de bien faibles proportions. Par voie de conséquence, dans notre pays, la loutre commune n’est plus du tout présente sur l’ensemble du territoire. Ses principales zones de répartitions sont uniquement la côte atlantique, le Massif central, le Périgord et la Bretagne.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : LNWZR3

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des animaux ...