Vous êtes ici : Le dossiers du Mag des Animaux > Les animaux de compagnie > Les rongeurs domestiques > Le chinchilla, véritable animal de compagnie

Le chinchilla, véritable animal de compagnie

Rongeur nocturne, le chinchilla appartient à la famille des NAC (Nouveaux animaux de compagnie) et connaît un succès fulgurant depuis maintenant une quinzaine d’années. C’est un animal doux et calme qui a besoin d’attentions et de précautions très particulières.

chinchilla, véritable animal de compagnie

Un rongeur doté d'une fourrure très épaisse

Les chinchillas domestiques et sauvages ont quasiment la même morphologie. Ils font 35 cm de long au maximum et possèdent une queue de 20 cm. Leur poids maximal est de 800 g. Le chinchilla a une tête triangulaire et massive qui est pourvue de deux grandes oreilles mobiles et rondes avec peu de poils. Il a des yeux ronds, noirs et grands. Une des particularités porte sur sa fourrure qui est très dense. En effet, si un poil est doté d’un follicule chez l’être humain, chez le chinchilla, il comporte jusqu’à 50 follicules. D’ailleurs, pendant des siècles, ce rongeur a été traqué pour sa fourrure. Il utilise son pelage comme mécanisme de défense. Lorsqu’on le manipule à l’excès, il perd ses poils, comme pour échapper à ses prédateurs.

De quel habitat le chinchilla a-t-il besoin pour son bien-être ?

Dans la maison, le chinchilla doit vivre dans une cage, de préférence métallique pourvue de barres verticales. Il faut éviter les matières en bois comme le sapin, le chêne ou pire, le contre-plaqué qui a des effets néfastes sur la santé du rongeur. Il est conseillé d’équiper sa cage de divers accessoires pour qu’il puisse escalader, grimper, sauter, bref, faire de l’exercice. À savoir qu’à l’origine, le chinchilla vient d’Amérique du Sud notamment de la cordillère des Andes. Il évolue principalement dans des territoires très arides.

Comment bien s'occuper d'un chinchilla ?

Les chinchillas doivent être installés dans des endroits secs, frais, protégés de l’humidité ainsi que des courants d’air. Même s’ils viennent d’endroits tempérés à l’origine, ils supportent mal les coups de chaleur. C’est aussi un rongeur très fragile. Il est vivement déconseillé de le serrer fort et de trop le toucher. Les étrangers ne devront pas le manipuler, car il prendra peur et comme les lézards, il peut même perdre sa queue. Les changements de lieu de vie et d’habitat sont également déconseillés. L’animal aura du mal à s’adapter et développera une certaine forme de stress.

chinchilla, véritable animal de compagnie

Un animal friand de granulés

Le chinchilla peut rapidement succomber à des troubles intestinaux. Il est donc crucial de lui assurer une alimentation équilibrée, de préférence gorgée de fibres. Il appréciera les granulés, mais il faudra qu’ils soient du même type pour que le rongeur ne fasse pas le tri. En outre, les aliments nécessitant une mastication prolongée seront de rigueur afin qu’il puisse user de ses dents qui poussent sans cesse. Ils devront aussi être bio dans la mesure du possible, car les engrais chimiques et les pesticides peuvent le rendre malade.

Les maladies affectant le chinchilla

Le chinchilla peut être victime d’un certain nombre de maladies pour ne citer que les problèmes dentaires, les problèmes d’estomac, les parasites ainsi que les mycoses qui se développent au niveau des organes génitaux, des oreilles, des yeux ou autour du museau. Il perd aussi facilement ses poils à cause d’une mauvaise alimentation ou d’un stress aigu.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : G6PWaa

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des animaux ...