Vous êtes ici : Le dossiers du Mag des Animaux > Les animaux de compagnie > Le caméléon : qui est-il ? Comment prendre soin de son caméléon ?

Le caméléon : qui est-il ? Comment prendre soin de son caméléon ?

Le caméléon est un animal fascinant. Avec ses yeux hypnotisants, une longue queue enroulée sur elle même, une langue extensible et une peau qui change de couleur, c’est un reptile qui suscite bien des convoitises. Cependant, c’est un animal assez complexe, qui demande quelques connaissances au préalable pour être correctement entretenu.

Le caméléon : qui est-il ? Comment prendre soin de son caméléon à la maison ?

Qu’est ce qu’un caméléon ?

Pour commencer, un caméléon n’est pas une seule espèce mais une famille de lézards appelée Chamaeleonidae, ou caméléon en langage courant. Il existe donc une multitude d’espèces de caméléons, comme le chamaeleo calyptratus (caméléon à crête) ou le trioceros jacksonii willegensis (caméléon à cornes), parmi les espèces les plus courantes en captivité.

Malgré quelques exceptions avec certaines espèces qui vivent dans des milieux désertiques, les caméléons sont une famille de reptiles arboricoles, originaires de milieux tropicaux.

Ils ont un régime alimentaire insectivore à tendance frugivore, ce qui veut dire qu’ils se nourrissent principalement d’insectes, et complètent leurs besoins en vitamines avec des fruits.

Ce sont des animaux diurnes, leurs yeux ne permettant pas de vision nocturne, ils évitent de se déplacer la nuit. Ils vivent en moyenne entre cinq et dix ans selon les espèces.

Les attributs physiques du caméléon

Le caméléon possède de larges yeux, chacun pouvant bouger indépendamment de l’autre, pour pouvoir scruter la moindre proie ou la moindre menace autour de lui.

Pour compléter cette vision panoramique, le caméléon possède un atout supplémentaire pour se protéger des prédateurs : sa peau, initialement verte. En effet, ce petit reptile a la capacité de changer de couleur en fonction de son environnement, pour se fondre dans le décor et éviter de se faire repérer. Cela s’appelle l’homochromie. Le caméléon change aussi de pigmentation pour communiquer avec ses congénères. Quand un mâle est en conflit avec un autre mâle par exemple, sa peau devient plus vive ou plus ombre, comme rouge ou noir. De même en période de reproduction, un mâle voit sa peau virer du jaune au bleu, pour attirer les femelles.

Il possède pour se mouvoir, quatre pattes dotées de griffes lui permettant d’avoir une préhension exceptionnelle sur les branches d’arbres, ainsi qu’une queue qui peut se déplier, et dont il se sert pour attraper les branches autour de lui.

Enfin, il possède un attribut hors du commun : sa langue. Une longueur qui peut aller jusqu’à deux fois la taille de son propriétaire, pouvant soulever jusqu’à un tiers de son poids, pouvant atteindre une vitesse de 100km/h en un centième de seconde, et possédant un mucus sur le bout de la langue qui empêcherai de s’échapper la moindre de ses proies, tout ces attributs font du caméléon un chasseur hors pair.

Comment prendre soin de son caméléon ? Le terrarium

Comment prendre soin de son caméléon ? Le terrarium

Le terrarium sera le lieu d’habitat de votre petit protégé. Le caméléon étant un animal plutôt fragile, vous devrez faire de son habitat un petit bout de son milieu naturel d’origine.

La taille du terrarium

La taille minimum d’un terrarium pour caméléon est de 60x60x120cm (largeur x profondeur x hauteur). Mais bien sûr plus le terrarium est grand, mieux c’est.

L’aménagement du terrarium

Le caméléon est arboricole il lui faudra de quoi se percher. Il faudra donc aménager le terrarium en conséquence. Pour ce faire, deux solutions :

  • Faire pousser des plantes naturelles (pour terrariophiles confirmés, car il faudra avant d’introduire le caméléon faire pousser les plantes, puis les entretenir tout en veillant à la bonne santé de votre reptile.
  • Mettre de fausses plantes, trouvables facilement en animalerie ou en magasin spécialisé. Beaucoup plus simple d’entretien, il suffira de les disposer et vous n’ aurez plus qu’à vous occuper des besoins de votre caméléon.

L’idée générale de disposition est d’installer des réseaux de branches rigides en hauteur, et des mettre des feuillages autour ainsi qu’au sol, pour que le caméléon se sente caché, à l’abri des prédateurs.

Pour le sol (ou substrat), du terreau ou de la terre sera parfait, retenant parfaitement l’humidité dont le caméléon aura besoin.

Enfin, pensez bien à changer le terrarium régulièrement pour les décors artificiels, nettoyer les branches et feuillages et changer le substrat (tout les 4 à 6 mois, selon la taille de votre terrarium).

Les paramètres du terrarium

L’hygrométrie

Comme dit plus haut, le caméléon est un animal originaire d’un milieu tropical.

Qui dit tropical, dit chaleur et surtout humidité. Il sera donc crucial de veiller à ce qu’il ait un taux d’hygrométrie (c’est à dire le taux d’humidité présente dans le terrarium) de 50 à 80 % (des capteurs hydrométriques existent pour mesurer ce taux). Ce qui représente une vaporisation manuelle dans le terrarium de 4 à 5 fois par jour. Il existe des systèmes automatiques de goutte à goutte ou de vaporisation automatique, trouvables en animalerie.

Chaleur, luminosité et UV (Ultra Violet)

Étant un reptile, le caméléon a par définition le sang froid. Il aura donc besoin d’un source de chaleur pour réchauffer son corps.

Pour ce faire, une lampe à vapeur de 100w à 160w sont nécessaire (selon la taille du terrarium), ou vous pouvez opter pour un tube néon qui offrira en plus les UVA/UVB dont il aura besoin.

Si vous avez décidé de prendre une lampe à vapeur, il faudra rajouter une lampe à UV supplémentaire, la lampe à vapeur n’offrant aucun Ultra Violet à votre animal.

Enfin, le caméléon aura besoin de 10h de luminosité par jour environ. Vous pouvez éteindre et allumer ses lampes manuellement, ou vous diriger vers un minuteur automatique, trouvable en animalerie ou certains magasins de bricolage.

L’alimentation du caméléon

Le caméléon étant principalement insectivore, il aura besoin d’insectes variés (grillons, sauterelles, vers, cafards, etc...), trouvables en magasin spécialisé ou animalerie. Vous pouvez aussi occasionnellement lui donner des fruits exotiques (mangues, grenades, etc.) réduits en bouillie comme complément alimentaire, mais il faut que cela reste occasionnel (en hiver, après une maladie, etc.)

La santé du caméléon

Pour conclure, il faut savoir que le caméléon est un animal fragile qui nécessite des conditions de vie assez strictes. Si vous vous absentez, il faudra charger quelqu’un de venir s’en occuper tous les jours.

De plus, les coûts vétérinaires sont assez élevés et les vétérinaires qui s’occupent des reptiles plutôt rares.

Le caméléon est un animal fascinant et adorable, mais coûteux, fragile et qui demande de l’attention, réfléchissez donc bien avant d’en adopter un.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : ihBsJQ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des animaux ...