Vous êtes ici : Le dossiers du Mag des Animaux > Les animaux domestiques > Comment élever des poules pondeuses à la maison ?

Comment élever des poules pondeuses à la maison ?

La poule est un animal qui peut se montrer aussi sympathique que pratique. Véritable usine à œufs naturelle (par période) et déparasitant de jardin, il est facilement tentant d’en adopter. Il y a cependant quelques préparatifs à prévoir et quelques données à connaître avant d’en accueillir chez soi.

élever des poules pondeuses à la maison

Dans quelles conditions peut-on avoir des poules ?

Contrairement à certaines idées reçues, on ne peut pas avoir de poules dans n’importe quel environnement. Vivre en appartement et mettre ses poules sur son balcon est une très mauvaise idée : mal isolé, pas de quoi gambader ou gratter le sol, une poule sur un balcon tombera vite malade et ne sera absolument pas heureuse.

L’idéal est donc d’avoir une maison avec jardin. Au moins 20m² est le minimum pour accueillir des poules.

Dans quoi faire vivre mes poules ?

Si vous avez les conditions requises pour posséder des poules, la première chose à prendre en compte est d’avoir un poulailler digne de ce nom. Il en existe dans le commerce (animalerie ou magasin de bricolage) des modèles prêts à être montés, mais veillez bien à en prendre un assez spacieux, adapté au nombre de poules que vous allez prendre, et surtout avec des perchoirs, indispensables pour le bien-être des poules. Vous pouvez tout aussi bien, si vous être bricoleur, en fabriquer un vous-même en respectant les mêmes conditions, avec du bois traité contre les parasites et en vérifiant qu’aucun clou ou vis ne dépasse pour ne pas blesser l’animal.

Une fois le poulailler choisi et mis en place, tapissez le fond avec de la paille ou de la sciure de bois que vous changerez régulièrement, afin d'isoler vos gallinacées du froid et de leur donner un peu de confort.

Vous devez aussi, autour de ce poulailler, leur construire un habitacle grillagé, pour qu'elles puissent gambader en extérieur. Dans ce cas, pensez cependant à enterrer les grillages, les poules creusent très bien et peuvent facilement s’échapper.

espace grillagé pour les poules

Où adopter mes poules ?

Maintenant que vous avez le principal pour les accueillir, il ne reste plus qu’à aller les chercher. Il existe plusieurs façon d’adopter des poules.

Vous pourrez en trouver en animalerie ou dans certaines fermes qui peuvent également en vendre. Enfin, renseignez-vous auprès de votre mairie car certaines d'entre elles proposent des poules afin de diminuer le volume de déchets à collecter. En effet, comme elles mangent les déchets organiques, cela peut faire baisser de 15% le volume des poubelles !

Enfin, il faut savoir que la poule est un animal social, c’est à dire qu’elle vit mieux en compagnie de congénères. Une poule seule aura tendance à être malheureuse, préférez donc un minimum de deux. Il n’y a pas vraiment de limite maximum, adaptez-vous seulement à la place dont vous disposez. Et si vous n’avez pas prévu de poussins, évitez les coqs.

Comment entretenir mes poules ?

Les poules ne sont pas très exigeantes en matière d’entretien, mais il y a quelques petites choses à respecter. Elles sont matinales, donc pensez à leur ouvrir le poulailler le matin, et à les rentrer le soir.

La journée, laissez les gambader en extérieur, si possible dans votre jardin. Une poule en a besoin pour être heureuse ; les laisser enfermées dans leur poulailler toute la journée, tous les jours, n’est absolument pas conseillé. Si vous ne pouvez pas laisser sortir vos poules la journée, oubliez tout simplement l’idée d’avoir des poules.

Vous devrez aussi ramasser régulièrement leurs excréments dans le poulailler, le faire tous les jours est idéal.

Enfin, il faut savoir que les poules détestent l’humidité, et particulièrement la boue, qui peut leur transmettre des maladies comme la gale. Autant dans le jardin elles iront simplement se réfugier sous un arbre, mais vérifiez bien l’étanchéité du poulailler, et si elles ont un habitacle extérieur, tapissez le sol de sciure de bois ou de paille et dressez une bâche étanche par dessus.

Comment nourrir mes poules ?

Les poules sont omnivores, c’est à dire qu’elles peuvent manger de tout. Mais attention, manger de tout ne veut pas dire manger n’importe quoi. Leur jeter un sac poubelle pleins de déchets en pensant qu’elles "feront le ménage" en mangeant tout risque de les rendre très malade, et elles ne mangeront de toute façon pas les matières synthétiques comme le plastique.

Étant donc omnivores, les poules ont besoin d’une alimentation variée. Pour les protéines, elles en trouveront souvent d’elles-mêmes en grattant le sol où vivent des petits insectes, des limaces ou des escargots, pour le plus grand plaisir de votre potager. Cependant, et ce principalement en hiver, un apport supplémentaire peut être nécessaire. Les vers de farine séchés, trouvables dans la plupart des animaleries, sont ce qu’il y a de mieux.

Pour les vitamines, l’herbe est bien sûr indispensable, ainsi que des restes de salades, épluchures et graines de courgette, concombres, courges. Les épluchures de carottes et pommes de terre ne seront consommées que cuites, les poules vous montreront vite qu’elles n’aiment pas les consommer autrement. Le chou peut être donné en petite quantité mais peut être nocif, ainsi que l’avocat. Des restes de pâtes ou de riz, cuit ou cru, peuvent leur être donnés.

Pour une bonne ponte, un apport de graines ou de granulés, enrichis avec de la coquille d’huître broyée est bénéfique.

Enfin, il faut savoir que les plats assaisonnés, comme pour la plupart des animaux, sont dangereux pour leur santé (oignon, vin, crème, sel, etc.).

ponte des oeufs

Comment se gèrent la ponte et les œufs ?

Les poules ont des périodes de ponte, où elles vont pondre un œuf tous les jours ou deux, et des périodes de repos, où elles arrêteront de pondre pendant un certain temps. En moyenne, une poule pond entre 100 et 250 œufs par an, selon son âge et son état de santé.

Vous pourrez ramasser vos œufs tous les matins en leur ouvrant, une fois qu’elles seront sorties. Sachez seulement que si une poule reste dans le poulailler à couver pendant que les autres sortent, laissez la tranquille en laissant le poulailler ouvert, elle finira par sortir mais vaut mieux ne pas la déranger pour le moment, à surveiller cependant si cela dure trop longtemps.

La santé et les parasites des poules pondeuses

Une poule en bonne santé a une belle crête rouge et est active en journée. Un changement de couleur, de grandeur ou des extrémités plus foncées de la crête peuvent être un signe d’un affaiblissement du système immunitaire, ou d’un problème de ponte. La poule peut avoir quelques petits problèmes sans trop d’incidence, comme un petit coup de froid (que l’on repère à des éternuements et le fait qu’elle respire par le bec), soignable facilement en lui faisant boire de la tisane au thym.

Mais il existe aussi des problèmes plus graves qui peuvent être parfois mortels. Un des problèmes courants est la rétention d’œuf, ce qui veut dire qu’un œuf bloque l’oviducte (l’organe de reproduction). Ce problème est malheureusement mortel sur un délai de 24 heures, on le repère au fait que la poule ne mange plus et ne sort plus du poulailler.

C’est un problème que vous pouvez cependant gérer vous même : essayez tout d’abord de la placer dans une bassine d’eau chaude (entre 25 et 30°C) si cela ne l’effraie pas. Sinon, l’idéal est de la mettre dans une salle de bain avec l’eau chaude de la douche allumée, pour faire de la vapeur d’eau et ainsi détendre ses muscles. Si cela ne lui fait pas trop peu, vous pouvez aussi essayer de lui masser doucement l’abdomen. Le dernier recours est de lui mettre du lubrifiant sur l’oviducte. Si aucune de ces solutions ne fonctionne, appelez un vétérinaire.

Au niveau des parasites, les vers intestinaux peuvent être un problème, pensez à vermifuger vos poules deux fois par an. Plus dangereux, les poux broyeurs et rouges qui, sans traitement, peuvent tuer une poule en quelques jours. Vous pouvez les traiter avec des produits vétérinaires traditionnels, ou de manière plus naturelle avec de la terre de diatomée, de préférence alimentaire. Pour tout problème plus grave, n’hésitez évidemment pas à consulter un vétérinaire.

Comme vous avez pu le constater, l’adoption de poules demande certaines conditions, une bonne préparation et un entretien régulier. Elles peuvent être d’une grande praticité, et au bout d’un certain temps des compagnes très sympathiques et rigolotes à observer, surtout avec des enfants.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : FGatgu

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des animaux ...