Vous êtes ici : Le dossiers du Mag des Animaux > Les animaux de compagnie > Les reptiles domestiques > Quelles espèces de serpents peut-on élever à la maison ?

Quelles espèces de serpents peut-on élever à la maison ?

Les serpents fascinent, étonnent et pour certains effraient, ils sont surtout méconnus du grand public. Pour beaucoup, un serpent est vicieux, agressif et visqueux ; les films ou dessins animés n’aidant pas à améliorer leur image. Pourtant, d’irréductibles passionnés pratiquent quelque chose qui donnerait des sueurs froides à certaines personnes : la terrariophilie.

Il s’agit de la passion des reptiles qui va jusqu'à en posséder chez soi. Il peut s’agir de lézards, de tortues, et bien sûr, de serpents. C’est de ces derniers dont nous allons parler dans cet article. Il existe une multitude d’espèces de serpents que l’on peut détenir chez soi, et cela serait trop long de tous les résumer en un seul article. C’est pourquoi nous allons ici parler des plus répandus, et des plus accessibles aux débutants.

serpent des blés (Pantherophis guttatus)

Le serpent des blés

Le serpent des blés (Pantherophis guttatus), est un serpent de la famille des Colubridés (des couleuvres). Il est originaire d’Amérique du nord. On en trouve à l’état sauvage au sud-est des États-Unis, au Maryland et au New-Jersey jusqu'à la Louisiane et la Virginie.

Ce serpent diurne (qui vit le jour), mesure de 1m22 pour les plus petits mâles, jusqu’à 1m83 pour les plus grandes femelles. Son diamètre est cependant assez petit. Il vit en moyenne entre 15 et 20 ans. Avec les sélections faites par l’homme, on en trouve aujourd’hui de toutes les couleurs possibles mais a couleur naturelle est orangée, parsemée de taches rouge sombre entourées de noir.

Cette petite couleuvre est certainement le serpent le plus conseillé pour les terrariophiles débutants. Il est plutôt actif, mais bien qu’il n’existe pas de risque zéro chez le serpent, cette espèce ne mord quasiment jamais, à part en cas de stress intense, et même dans le cas d’une morsure, la douleur n’est pas vraiment forte. De plus, ce serpent ne demande pas de conditions de vie spécialement compliquées en termes de taux d’humidité et de chaleur à lui apporter. Au niveau alimentation, des souris suffisent (même congelées), ce qui rebute moins que des rats, voire des espèces plus grosses.

python royal (Python regius)

Le python royal

Le python royal (Python regius) est un serpent de la famille des Pythonidés (des pythons). Cette espèce est originaire d’Afrique, on en trouve à l’état sauvage au Sénégal, au Togo, au Ghana, en Côte d'Ivoire, en Guinée et en Sierra Leone.

Le python royal est un serpent nocturne (qui vit la nuit). Il mesure de 1m20 en moyenne pour les mâles à 1m40 pour les femelles. Contrairement au serpent des blés, son corps est assez épais. Cette espèce vit généralement entre 15 et 30 ans. Le python royal a lui aussi beaucoup été sujet a des sélections pour créer différentes variétés de couleurs. Sa couleur naturelle est marron sur le dos, parsemée de petites taches noires, avec une ligne noire qui s’étend sur tout le long de sa colonne vertébrale. Vous l’aurez compris, ses couleurs sont parfaites pour se camoufler dans son milieu naturel.

Le python royal est un serpent timide et craintif, il est donc conseillé pour les débutants. Il est également appelé python boule, car il se met en boule et cache sa tête au milieu de son corps lorsqu’il se sent menacé. C’est donc un serpent avec une agressivité proche de zéro (même si je le rappelle, le risque zéro n’existe jamais).

Le python royal non plus ne demande pas de paramètres de vie compliqués à mettre en place. Malheureusement, avec sa période d’activité nocturne et son comportement très calme, vous le verrez peu bouger. Autre inconvénient : même si, lorsqu’il est jeune il se nourrit de souris, à l’âge adulte il faudra lui donner du raton, ce qui peut rebuter.

serpent roi de Californie (Lampropeltis Getulus Californiae)

Le serpent roi de Californie

Le serpent roi de Californie (Lampropeltis Getulus Californiae) est un serpent de la famille des couleuvres. Ce serpent se rencontre à l’état sauvage dans le sud-ouest des États-Unis, sur un territoire qui englobe l’Oregon, l’ouest du Nevada, le sud de l’Utah, l’ouest de l’Arizona et la Californie.

Cette couleuvre diurne mesure 1m20 et 1m30, allant jusqu’à 1m50 pour les plus grands spécimens. Tout comme le serpent des blés, le serpent roi de Californie a un diamètre de corps assez petit. Cette espèce a une durée de vie d’environ 15 ans.

Il y a aussi chez le serpent roi de Californie, beaucoup de variétés de couleurs issues de la sélection faite par l’homme. Dans la nature, ce serpent est tacheté d’une bande blanche, puis une bande noire, sur tout le long du corps. Il en existe également des variétés avec une dominante noire ou blanche.

Ce serpent peut être détenu par des débutants mais qui se seront déjà bien renseignés. Comme beaucoup de couleuvres, c’est un serpent assez vif, et également assez peureux. Mais contrairement au python royal, le serpent roi de Californie est plus prompt à se défendre en voulant impressionner, c’est à dire en sifflant et en tapant. Avec cette espèce, le risque de morsure est un peu plus élevé.

Bien que les conditions comme la température et le taux d’humidité sont assez simples à mettre en place pour cette espèce, le terrarium dans lequel il vit le sera un petit peu moins. Le serpent roi de Californie étant une espèce semi arboricole, il faudra préparer son habitat en conséquence. Même si dans la nature ce serpent est ophiophage, ce qui veut dire qu’il se nourrit d’autres serpents, y compris des spécimens de sa propre espèce, il accepte sans problème des souris lorsqu’il vit en captivité.

boa constricteur (Boa constrictor)

Le boa constricteur

Le boa constricteur (Boa constrictor) est un serpent de la famille des Boïdés (des boas). On retrouve cette espèce en Amérique du sud, de l’Argentine au Mexique, ainsi qu’aux Antilles.

Ce serpent mesure de 2m50 pour les mâles à 3m20 pour les femelles, pour un poids de 10 à 15kg. Il existe également une sous-espèce, le Boa constrictor imperator qui est la plus petite sous-espèce de boa, ne dépassant pas les 2m40. Le boa constricteur peut vivre de 20 à 40 ans.

Contrairement à beaucoup d’autres serpents, le boa constricteur n’a pas été sujet à beaucoup de sélections pour créer de nouvelles variétés de couleur, bien qu’il en existe quelques unes. Sa couleur naturelle est marron clair, tachetée de marron plus foncé. Sa queue est souvent plus foncée que son corps, parfait pour se camoufler dans la nature.

Avec le boa constricteur, on passe dans une catégorie au-dessus des serpents vus précédemment, il n’est pas conseillé aux terrariophiles débutants, ou alors extrêmement bien renseignés et préparés.

Bien qu’il ne soit pas particulièrement agressif, le boa constricteur n’hésitera pas à mordre pour se défendre. Et vous vous en doutez, avec une telle taille, la morsure est très douloureuse. Bien que les paramètres nécessaires de chaleur et de taux d’humidité ne sont pas difficiles à atteindre, le terrarium devra être d’une taille conséquente pour accueillir ce grand serpent, il vous faudra donc l’espace correspondant pour placer un terrarium d’une telle taille chez vous.

L’alimentation du boa constricteur peut également être rebutante. De par sa taille, les souris ne suffisent bien évidemment pas. Il faudra plutôt lui donner du lapin ou du cochon d’inde.

Vous avez désormais pris connaissance de quatre espèces de serpents très répandues dans le monde de la terrariophilie. Que cela vous attire ou pas, que cela vous effraie ou pas, cet article vous aura permis de réaliser que les serpents ne sont pas si "méchants" que les films ou les dessins animés veulent nous le laisser penser.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Site Internet

Texte

Code de sécurité à copier/coller : dxspus

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des animaux ...