Vous êtes ici : Le dossiers du Mag des Animaux > Les animaux sauvages > Le coucou gris, voleur de nid : tout savoir sur cet oiseau

Le coucou gris, voleur de nid : tout savoir sur cet oiseau

Au retour du printemps, nous avons la joie de pouvoir entendre le retour de tous les chants d’oiseaux. Parmi eux, on peut en reconnaître un qui nous est très caractéristique en Europe : le fameux "cou-cou". Dans l’esprit collectif, ce chant vient de l’hirondelle, mais un autre oiseau chante de cette manière (d’où son nom d’ailleurs) : le coucou gris.

Le coucou gris, voleur de nid : cuculus canorus

Caractéristiques physiques du coucou gris

Le coucou gris (Cuculus canorus) est un oiseau de l’ordre des Cuculiformes. Cet ordre ressemble morphologiquement à celui des Psittaciformes (qui contient notamment les cacatoès), à la différence près que la partie supérieure de leur bec n’est pas mobile, et que leur longue queue possède moins de plumes que celle des Psittaciformes.

Ces oiseaux se situent entre le pigeon et le moineau, au niveau de la taille. Ils mesurent environ 30cm, pèsent entre 105 et 130 grammes et ont une espérance de vie de 10 à 15 ans.

Les mâles possèdent un plumage gris bleu sur le dos, l’encolure et la tête, tandis que leur ventre est rayé. Leur bec est gris et leurs pattes sont jaunes. Quant aux femelles, il en existe deux sortes :

  • une variante assez classique qui ressemble plus ou moins aux mâles, avec des rayures foncées,
  • une autre plus rare, avec des tons roux/bruns sur le dos et la poitrine, entrecoupés de rayures foncées, avec une queue qui se termine par des bandes blanches.

L’alimentation du coucou gris

Le coucou gris est un oiseau strictement insectivore, qui se nourrit principalement de vers de terre, lombrics et de chenilles. Il s’agit notamment de la seule espèce capable de digérer les chenilles avec les plus longs poils urticants.

Pour chasser, les coucous gris possèdent une vue extrêmement perçante, à tel point qu’ils sont capables de repérer la tête d’un ver de terre jusqu’à 20 mètres.

Répartition géographique du coucou gris

Cet oiseau solitaire est présent dans de nombreuses régions du monde. On peut ainsi pendant les beaux jours le trouver en Europe, dans la quasi-totalité de l’Asie excepté l’extrême nord, ainsi qu’au nord du Maghreb. Il est possible d’en trouver également aux États-Unis, en Alaska et au Groenland pendant les saisons les plus chaudes, mais cela reste des cas extrêmement rares.

Le coucou gris étant un oiseau migrateur, en hiver il part vers le sud de l’Afrique ou en Asie du sud-est.

Malgré son aire de répartition si variée, le coucou gris n’a pas de lieu de vie de prédilection. On peut ainsi le trouver autant en forêt, qu’en montagne (parfois jusqu’à 2000 mètres d’altitude), ou dans nos jardins.

La reproduction du coucou gris

Le début du printemps marque le retour du coucou gris dans nos régions. En effet, à partir de fin avril-début mai, la période de reproduction des coucous gris commence, c’est d’ailleurs pendant cette période que l’on peut entendre son cri si caractéristique, ce fameux "cou-cou", poussé par les mâles pour attirer les femelles.

Pendant la saison de reproduction, les mâles sont polygames, et les femelles polyandre, ce qui signifie que les mâles autant que les femelles peuvent avoir différents partenaires de reproduction. La femelle ne pondra qu’un seul œuf fécondé à la fois, avec une moyenne de dix fois sur une période de reproduction, mais pouvant aller jusqu’à 25 fois, déposant qu'un seul œuf dans chaque nid.

L’étrange nidification du coucou gris

La femelle coucou gris à une manière bien singulière de pondre. Cette espèce fait ce qu’on appelle du parasitisme de couvée. En effet, elle a la particularité de ne pas faire son nid elle même, mais de s’octroyer celui d’une autre.

Elle va repérer un nid dans lequel des œufs ont déjà été pondus, et attend que la femelle de ce nid parte chercher à manger.

Elle va ensuite voler jusqu’à ce nid et pondre son œuf, après en avoir gobé un ; les oiseaux sachant combien d’œufs ils pondent, la mère pourrait abandonner sa couvée si elle s’apercevait qu’elle couve un œuf de trop. Ainsi, la mère abusée couve à la place de la femelle coucou et nourrit le petit coucou après éclosion.

La naissance du jeune coucou gris

Le jeune coucou gris sort de son œuf souvent un ou deux jours avant ceux avec qui il partage le nid. D’instinct, et bien qu’il naisse aveugle, il profitera de l’absence de sa mère adoptive, qui le prendra pour l’un de ses petits, pour jeter les autres œufs hors du nid, à l’aide de son dos creux, en forme de cuillère. En réalisant ce méfait , le coucou gris aura toute la nourriture nécessaire pour grandir, ses potentiels "frères et sœurs adoptifs" n’étant plus là pour partager les repas avec lui.

Le coucou gris (Cuculus canorus)

De plus, ce jeune oiseau parasite possède un gosier rouge orangé qui déclenche une pulsion irrépressible de becquée. Cette couleur sur son gosier est si attrayante que des oiseaux allant nourrir leurs petits dans d’autres nids qui passent par là, sont attirés par ce stimulus et viennent nourrir ce jeune coucou gris.

À trois semaines, les coucous gris font jusqu’à 30 fois leur taille à la naissance, et sont prêt à quitter le nid de leur mère adoptive. Ils restent cependant souvent jusqu’à 4 ou 5 semaines.

Les coucous gris parasitent entre 50 et 60 espèces de passériformes comme la rousserolle des marais ou les bergeronnettes, mais malgré ce que l’on pourrait penser, ces oiseaux parasites ne dépeuplent jamais une espèce d’un lieu, le nombre ne nids n’étant généralement pas suffisants, la femelle coucou gris va souvent migrer pour trouver un nouveau nid dans lequel pondre.

De plus il est rare de voir les jeunes coucous gris survivre jusqu’à l’âge adulte. Ces derniers étant strictement carnivore, il arrive que la mère biologique le ponde dans un nid d’une espèce granivore, ce qui entraînera la mort du poussin par manque de protéines animales.

Certains oiseaux sont également insensibles au stimulus des couleurs de sa gorge, comme les linottes, qui ont besoin que leurs petits leur pincent le bec pour déclencher le nourrissage. Le poussin coucou gris meurt donc de faim dans ce cas également.

Enfin, il arrive que le jeune coucou gris naisse dans le nid d’une espèce trop petite, celui-ci étant tellement vorace qu’il gêne trop sa mère adoptive en étant insistant pour avoir à manger, que cette dernière peut abandonner le nid.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : NAbRNx

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des animaux ...