Vous êtes ici : Le dossiers du Mag des Animaux > Les animaux de compagnie > Les reptiles domestiques > Élever un python royal en terrarium : conseils et bonnes pratiques

Élever un python royal en terrarium : conseils et bonnes pratiques

Parmi toutes les espèces de serpents que l’on peut posséder en terrarium, le python royal fait partie des espèces les plus faciles à maintenir, et donc l'une des plus conseillées pour les débutants. Les serpents étant des animaux que la plupart des gens n’ont pas l’habitude de posséder, il faut savoir s’en occuper correctement car leur fonctionnement et leurs besoins sont assez différents des chiens ou des chats que l’on a plus souvent l'occasion de côtoyer.

Élever un python royal (Python regius) en terrarium

Connaître le python royal

Le python royal (Python regius) est un serpent qui mesure à l’âge adulte en moyenne 1m40 pour les femelles et 1m25 pour les mâles. C’est une espèce nocturne (qui vit la nuit), et comme tous les serpents, qui est spécifiquement carnivore. Inutile d’espérer les nourrir avec des croquettes ou de la pâtée, il faudra prévoir de donner des proies entières, non transformées.

Il est également important de savoir que bien maintenu, le python royal peut vivre jusqu’à 30 ans.

Comme la plupart des Pythonidés, le python royal a une très mauvaise vue, il se repère principalement avec ce qu’on appelle des fossettes thermosensibles, de petits trous au dessus de sa bouche qui lui permettent de repérer la chaleur comme des lunettes à vision thermique, et également avec sa langue, qui capte les particules d’odeur autour de lui et qui, grâce à son organe de Jacobson, lui donne une vision de son environnement.

La vie en captivité du python royal

Le comportement du python royal

Le python royal est d’un naturel peureux. Il est donc rare de le voir "attaquer" son propriétaire, bien que chez les serpents la notion de "maître" n’existe pas vraiment. Lorsqu’il a peur, le python royal se roule en boule et cache sa tête au milieu de son corps, d’où son autre nom de python boule.

Il est possible de manipuler le python royal, en l’habituant dès son plus jeune âge. Comme pour tous les animaux domestiques, il faudra y aller progressivement, et il finira par accepter d’être manipulé. Il faut cependant comprendre que le python n’aura jamais réellement de plaisir a être manipulé ou à être caressé, le mieux est de le manipuler de temps en temps pour qu’il ne perde pas l’habitude, mais ne pas le faire trop souvent, celui-ci préférant qu’on le laisse tranquille.

Mieux vaux éviter de faire cohabiter un python royal avec un congénère ou une autre espèce, il y aurait conflit de territoire, pouvant aller jusqu’à la mort, et dans tous les cas il y aurait un stress permanent.

Le terrarium du python

Lorsque le python royal est jeune (durant sa première année), un terrarium d’une dimension de 60 x 45 x 45cm (Largeur x Profondeur x Hauteur) peut suffire, mais une fois adulte, il faudra une dimension minimum de 90 x 45 x 60cm. Il devra également posséder des aérations, dont un toit en grillage fin.

Sachant que le python royal est une espèce semi-arboricole, il aura besoin une fois adulte, d’un minimum de hauteur. Au niveau des décors, vous pouvez mettre ce que bon vous semble, selon vos goûts, à partir du moment ou quelques accessoires de base sont prévus :

  • une grande racine : pour qu’il puisse grimper et faire de l’exercice, et surtout pour l’aider à se débarrasser de sa peau pendant les périodes de mues,
  • une cachette : le python royal étant un serpent peureux, une cachette lui permettra de se rassurer et de pouvoir dormir la journée en se sentant en sécurité,
  • une gamelle d’eau : pour qu’il puisse boire, comme tous les animaux,
  • un minimum de végétation : qu’elle soit vraie ou artificielle, lui accrocher de la végétation dans son terrarium servira pour vous de décoration, et pour lui de cachette, lui permettant de se déplacer dans son terrarium en se sentant en sécurité.
  • une zone chaude et une zone fraîche : comme pour tous les reptiles, le python royal aura besoin d’une zone pour se réchauffer, où on placera sa cachette, et d’une zone plus fraîche, dans laquelle on posera la gamelle d’eau pour qu’elle reste fraîche.

L’intégralité du terrarium devra être nettoyé et son substrat changé environ tous les 3 à 6 mois, en n’oubliant pas de ramasser les crottes une fois qu’elles sont sèches.

le python royal est une espèce semi-arboricole

Les paramètres nécessaires du terrarium

Le python royal fait partie des reptiles les plus simples à maintenir, en termes de paramètres, c’est à dire de chaleur et de taux d’humidité.

Étant un serpent nocturne, il n’aura pas besoin de lampe qui diffuse des ultra-violets.

Il aura uniquement besoin d’un tapis ou d’un câble chauffant de 20 watts, placé du côté du point chaud, faisant ainsi monter la température entre 30 et 35°C au point chaud, et entre 25 et 29°C au point frais.

En terme d’hygrométrie (gestion de l’humidité), une vaporisation d’eau tiède à l’aide d’un vaporisateur classique de jardin une à deux fois par semaine suffira. N’hésitez cependant pas à vaporiser tous les jours en période de mue, l’humidité l’aidant à se débarrasser de son ancienne peau.

Le substrat destiné à tapisser le fond du terrarium devra être composé de gros morceaux, comme des gros copeaux de bois par exemple. Un substrat fin comme du sable peut être dangereux, le python lorsqu’il mange peut en ingérer et cela peut provoquer des occlusions intestinales, qui se soignent avec un bain tiède dans les cas les plus simples mais qui peuvent aussi se régler chez un vétérinaire spécialisé pour les cas les plus graves.

L’alimentation du python royal

Il faudra bien être prêt à nourrir son python car ici on donnera, comme dit plus haut, des proies entières, les serpents n’acceptant de se nourrir que de cette manière.

Lorsqu’il est jeune, de petites souris lui serviront de repas, mais adulte il faudra passer aux ratons, voir aux rats adultes pour les plus grosses femelles.

Vous trouverez, dans le commerce, deux types de nourriture pour les serpents : la nourriture dite "vivante" permettant de donner vivant le rongeur à son serpent qui le chassera, et la nourriture congelée, constituée de rougeurs tués puis congelés.

D’expérience personnelle, je recommande fortement cette dernière option, qui limite le stress de la part du rongeur ainsi que de la part du serpent, mais également les risques de blessures, surtout quand on donne des rats. N’oublions pas que les rongeurs ont des dents acérées et qu’un rat, en se défendant, peut très bien tuer ou blesser mortellement votre python.

La fréquence de nourrissage d’un python royal dépend de son âge. Lorsqu’il est jeune, un repas par semaine sera nécessaire, puis il faudra écarter les fréquences de nourrissage au fur et à mesure qu’il grandit. À l’âge adulte, on donnera un rat par mois.

La fréquence de nourrissage d’un python royal dépend de son âge

La santé du python royal

Le python royal a de bons anticorps, il est donc rare qu’il tombe malade si ses conditions de vie sont adaptées. Les problèmes les plus fréquents sont l’occlusion intestinale ou le développement de parasites, notamment des mites qui sont les plus fréquentes, qui peuvent être transmises par contact si vous avez touché un autre serpent à mains nues sans vous les laver après, ou par un manque d’hygiène dans le terrarium.

On repère ces parasites en les voyant se balader sur le ventre du serpent, mais également à son comportement : il ira régulièrement se baigner dans sa gamelle d’eau, chose qu’il ne fait pratiquement jamais en temps normal.

Pour se débarrasser des tiques, il faudra vider entièrement le terrarium, le nettoyer au vinaigre blanc, plonger tous ses décors dans un mélange d’eau très chaude et d’une bonne dose de vinaigre blanc, et mettre du papier journal dans le fond du terrarium en guise de substrat.

Le serpent devra passer une semaine dans ce terrarium stérile, et il ne faudra impérativement pas remettre de gamelle d’eau, dans laquelle les tiques se reproduisent. On donnera à boire au python tous les jours en vaporisant légèrement l'une des vitres du terrarium.

Pour se débarrasser des tiques sur le python, il faudra acheter un antiparasite en spray assez doux, pour chaton par exemple. Puis, en vaporiser sur une chaussette propre, et frotter tout le corps du python avec ce produit (sans toucher la tête). Vous répèterez ce processus tous les deux jours pendant une semaine, puis vous pourrez refaire le terrarium de votre python, en n’oubliant pas de lui donner beaucoup d’eau fraîche, la semaine aura été très éprouvante pour lui.

Pour tout problème plus grave, vous devrez consulter un vétérinaire spécialisé.

Vous savez désormais comment maintenir un python royal chez vous, prenez bien le temps de vous renseigner et de vous sentir prêt à accueillir un tel animal car partager sa vie avec ce serpent peut être une très belle expérience mais si vous en avez finalement peur ou que certains aspects vous rebutent, mieux vaut renoncer.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : dujErj

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des animaux ...