Vous êtes ici : Le dossiers du Mag des Animaux > Les animaux domestiques > Comment élever des chèvres naines : conseils et bonnes pratiques

Comment élever des chèvres naines : conseils et bonnes pratiques

La chèvre a été l'un des premiers animaux auquel l’homme s'est intéressé dès lors qu'il a commencé à domestiquer et à élever des bêtes. En effet que ce soit pour son lait avec lequel on peut faire notamment de délicieux fromages, ou sa viande, la chèvre a toujours trouvé sa place auprès des hommes. Au fil du temps, elle est devenue aussi un animal d’ornement.

Aujourd’hui, de nombreuses variétés de chèvres existent, avec des couleurs, des tailles et des morphologies différentes. La chèvre naine est une de ces variétés, et il est tout à fait possible si vous le désirez, de pouvoir en élever une ou plusieurs chez vous, à condition d’être apte à s’en occuper correctement, et cela débute bien entendu par la recherche d’informations pour apprendre à élever correctement des chèvres naines chez vous.

Comment élever des chèvres naines

Tout savoir sur la chèvre naine

Avant de parler de la chèvre naine, parlons brièvement des chèvres. La chèvre est un mammifère herbivore et diurne (qui vit le jour), faisant partie de la famille des bovidés, tout comme les vaches. Elle descend directement de ses cousins, le chamois et le bouquetin. C’est d’ailleurs du chamois que la chèvre tient son agilité, qualité assez étonnante lorsque l’on observe la morphologie de cet animal.

Au fil du temps, à force d’élevage et de conditions de vie plus ou moins difficiles, les chèvres ont petit à petit évolué pour s’adapter à leur environnement, et ce, dans tous les pays du monde. La chèvre étant devenue si populaire dans le monde entier qu’au début du XXème siècle, on commença à classer les chèvres par race, selon la taille, la morphologie, et bien d’autres critères, à tel point qu’on dénombre aujourd’hui plus de 200 races.

La chèvre naine qui nous intéresse ici est l’une d’entre elles. Cette race particulière nous vient de deux pays très éloignés l’un de l’autre, à savoir du Sénégal en Afrique, et du Tibet en Asie de l’ouest. Les conditions de vie difficiles de ces pays, à savoir le manque de nourriture et le climat plutôt rude, ont influencé l’évolution des chèvres qui sont devenues de plus en plus petites au fil des âges.

La chèvre naine se reconnaît principalement par ses attribut physiques particuliers :

  • une petite taille : entre 45 et 50 cm au garrot, ce qui représente 2 fois moins qu’une chèvre laitière européenne,
  • un faible poids : les femelles pèsent entre 13 et 25kg et les mâles entre 15 et 30kg.

La robe des chèvres naines est très variable selon les individus, allant du noir au blanc en passant par le brun.

Cette race de chèvre cependant ne vit qu’entre 10 et 15 ans, ce qui représente une durée de vie légèrement inférieure à ses cousines de plus grande taille, qui vivent entre 15 et 20 ans.

Accueillir des chèvres naines chez soi

Maintenant que vous connaissez les caractéristiques de cette espèce et que vous souhaitez toujours en accueillir chez vous, il est primordial de savoir de quelles conditions elles ont besoin.

Adapter son terrain pour des chèvres naines

Avant toutes choses, il est important de savoir que même s'il est possible de n’accueillir qu’une seule chèvre naine chez soi, il faudra prévoir de passer un peu de temps avec elle ou d'avoir d’autres animaux comme des chiens qui pourraient jouer avec elle, car la chèvre est un animal social ; elle sera donc plus heureuse entourée par au moins un ou deux de ses congénères.

Évitez cependant de prendre mâles et femelles ensemble si vous souhaitez éviter la gestation de la femelle, ainsi que plusieurs mâles ensemble car ils risqueraient de se battre pour des conflits de territoire. Privilégiez un groupe de deux ou trois femelles pour une cohabitation sans aucun stress.

Au niveau de la surface, il est nécessaire de compter au moins 1000m² par chèvre, avec beaucoup de végétation. Inutile de préciser qu’il est impensable d’élever des chèvres en appartement.

Afin de sécuriser votre terrain de potentielles menaces pour vos chèvres, ou même qu’elles ne s’échappent, entourez le d’un grillage d’au moins 1m50 de hauteur (n’oubliez pas que la chèvre est un animal très agile, une telle hauteur est donc recommandée). Vous pouvez également si vous le désirez faire poser un grillage électrifié.

L’enclos des chèvres naines

Les chèvres auront bien entendu besoin d’une petite maison à elles, un abri dans lequel elles pourront se protéger du froid et des intempéries. Cet abri pourra être construit de préférence en bois ou en béton, sinon. Il faudra prévoir minimum 2m² par chèvre, le mieux étant tout de même entre 4 et 6m² pour qu’elles puissent avoir de la place et se déplacer aisément. Le sol devra être couvert de paille pour absorber les besoins des chèvres, mais également pour servir d’isolant contre le froid en hiver, surtout si l’abri est en béton.

L’enclos d’une chèvre devra être composé de plusieurs éléments indispensables :

  • un abreuvoir : pour qu’elles puissent avoir de l’eau à volonté ; le mieux reste un abreuvoir automatique.
  • un râtelier : à la hauteur de la tête de la chèvre, pour lui distribuer sa nourriture.
  • une brosse : constituée de poils durs et fixée à un mur, les chèvres adorent se frotter et se gratter sur ce genre de brosse.
  • de quoi les percher : les chèvres adorent sauter et se tenir en hauteur. Des petits blocs de bois par exemple feront leur bonheur.

L’alimentation des chèvres naines

L’alimentation principale

Les chèvres naines étant des animaux exclusivement herbivores, leur alimentation est basée à 95 % d’herbe et de foin. Attention à ne pas surpeupler votre terrain car les chèvres passant la plupart de la journée à brouter, vous pourrez vite vous retrouver en manque de pelouse, problème qui devient vite ingérable.

chèvres naines à la maison

Vous devrez en plus de l’herbe qu’elles brouteront, leur donner du foin qui couvrira une grande partie de leurs besoins nutritionnels. Il faudra leur en donner en grande quantité, à raison d’un kilo de foin par jour et par chèvre. Vous pourrez vous en procurer en magasin spécialisé ou auprès d'un paysan.

Enfin, un petit apport de paille leur plaira également pour son côté croquant, qui les aide à ruminer.

Compléments alimentaires et friandises

Vous pourrez trouver dans certains commerces des granulés pour chèvres. Il pourrait être tentant de ne les nourrir qu’avec ces derniers, mais cela n’est pourtant pas conseillé, ces granulés étant composés en grande partie de céréales, qui sont beaucoup trop riches pour les chèvres. Ces granulés sont cependant très efficaces en tant que compléments alimentaires, pendant une gestation ou en période de grand froid par exemple.

Pour faire plaisir à vos chèvres, vous pouvez leur donner occasionnellement des petites friandises, comme des feuilles de vigne, de châtaigner ou de rosier. Certains légumes comme du chou ou du poireau, ainsi que des fruits sans noyaux (pommes, poires, etc.) les combleront de bonheur.

La pierre minérale

Les chèvres ont besoin d’apports quotidiens en sel et en minéraux, c'est pourquoi vous devrez leur mettre à disposition des pierres minérales, dans leur enclos par exemple. Ces pierres peuvent se trouver, tout comme le foin et les granulés, en magasin spécialisé.

Vous êtes maintenant prêt à accueillir des chèvres naines chez vous. Ces animaux ne sont certes pas pour tout le monde, leur entretien demande du temps, de l’argent, et surtout de l'espace. Mais pour les quelques personnes qui peuvent avoir la chance de faire l’expérience, la cohabitation avec ces petits bovidés agiles et curieux sera une expérience fascinante.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : tWVPvW

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des animaux ...