Vous êtes ici : Le dossiers du Mag des Animaux > Les animaux domestiques > Comment élever des oies : conseils et bonnes pratiques

Comment élever des oies : conseils et bonnes pratiques

Les oies sont des oiseaux de basse-cour rustiques et résistants, qui peuvent tout à fait avoir leur place dans votre jardin. Elles peuvent être élevées pour différentes raisons : leurs œufs, leur duvet, leur chair, le foie gras, et même en tant qu’animaux de compagnie et de garde, car oui, une oie peut être au moins aussi efficace qu’un chien pour ce qui est du gardiennage de votre domicile, grâce à leur cacardement (leur cri) puissant.

Comment élever des oies : conseils et bonnes pratiques

Qu’est ce qu’une oie ?

Le mot oie est un terme ambigu dans la langue française, qui ne désigne en réalité pas qu’une seule espèce, mais un groupe d’oiseaux aquatiques appartenant à la famille des Anatidés, qui comprend également les cygnes, les canards, etc.

Une oie vit une dizaine d’années en moyenne. La taille, le poids et la couleur varient selon les différentes espèces d’oies qui existent en grand nombre.

Les principales races d’oies d'élevage

Si l’on souhaite adopter des oies pour son jardin, il faut tout d’abord réfléchir à la la race que l’on veut acquérir, car le comportement et le mode de vie peut varier d'une espèce à l'autre. Il faudra donc choisir la race qui correspond le mieux à vos attentes. Voici une liste des principales races d’oies susceptibles d'être détenues dans un jardin, ainsi qu’un bref descriptif :

Les oies blanches

L’oie blanche, également appelée oie des neiges, est originaire du Canada. Cette oie mesure de 65 à 85cm de longueur, 130 à 160cm d’envergure, et pèse entre 2,5 et 3,5kg. Ce sont donc des oies de petite taille, par rapport à certaines de leurs congénères.

Les oies des neiges sont des oies qui migrent, il faudra donc leur couper les ailes primaires si vous souhaitez en posséder, pour qu’elles ne s’enfuient pas vers des pays plus chauds. En contrepartie, il faudra faire en sorte de leur apporter de la chaleur dans leur abri. Enfin, il faut savoir que les oies des neiges sont des oies qui vivent en grand groupe, il faudra donc prévoir d’en adopter un nombre assez conséquent d’au moins quatre individus.

Les oies normandes

L’oie normande, ou oie aux yeux bleus, est une race d’oie qui était très prisée en France jusqu’au XXème siècle pour sa chair, principalement consommée pour les fêtes de noël.

Les oies normandes sont de couleur blanche pour les jars (les mâles) et de couleur blanche tachetée de gris pour les femelles. Ces oies sont de taille moyenne, puisqu’elles mesurent environ 90cm de hauteur et 145 à 180cm d’envergure, pour un poids allant de 4 à 6kg.

Les oies normandes font partie des oies les mieux adaptées à la vie en jardin, puisqu’elles n’attaquent pas ou très peu l’homme, même pour défendre leurs oisillons. Elles peuvent vivre en petit groupe, et sont bien adaptées au climat français.

Les oies cendrées

L’oie cendrée est une espèce d’oie originaire d’Europe (nord-ouest à est) et de toute l’Asie centrale. Elle mesure de 75 à 90cm de long pour un poids de 3,3kg en moyenne. Elles sont de couleur cendrée (d’où leur nom) et se distinguent par rapport aux autres oies par leur bec et leur tête plutôt massifs.

La petite taille et le côté docile des oies cendrées en font des oies tout à fait adaptées à la vie avec l’homme en France, pays dont le climat leur convient.

Les oies de Toulouse

Les oies de Toulouse sont, comme leur nom l’indique, originaires du sud de la France. On en retrouve tout particulièrement dans la région toulousaine. Ces oies sont, en France, beaucoup utilisées dans l’industrie, notamment pour le foie gras.

Il existe deux variétés d’oies de Toulouse, les oies sans bavettes et les oies avec bavette : la différence est que les premières sont plus petites et plus fines que les secondes, et sont plus fréquemment rencontrées comme oies de compagnie chez les particuliers.

Les oies de Toulouse sans bavette pèsent généralement entre 6 et 10kg, et peuvent tout à fait vivre en groupe assez restreint, de deux ou trois individus.

Organiser un bon habitat pour des oies

Les oies, tout comme la majorité des animaux de basse-cour, auront besoin de beaucoup de place par individu : il faut compter environ 100m² par individu. Le mieux est de les faire vivre dans un pré proche de votre domicile afin qu’elles puissent vous voir régulièrement et ainsi ne pas vous considérer comme un intrus.

Il faudra également un point d’eau, indispensable pour des oies car c’est dans l’eau qu’elles pourront laver leurs plumes, barboter, et même se reproduire si il y a des couples.

Même si les oies ne sont pas des animaux qui ont tendance à fuguer lorsqu’elles se sentent bien dans leur lieu d’habitat, mieux vaut clôturer votre terrain ne serait-ce que pour éloigner les prédateurs, comme les fouines et les renards, qui peuvent les surprendre en les prenant à la gorge pendant la nuit, mais également pour protéger votre potager si vous en avez un, car les oies raffolent des légumes et ne se priveront pas si elles en voient à leur portée.

oies blanches au jardin

Enfin, il faudra une cabane d'une surface d'au minimum 2m² par individu. L’abri sera fabriqué en bois traité ou en ciment, avec le sol recouvert de paille, d’une part pour l’isolation, et d’autre part pour un bon confort leur permettant de pondre.

L’alimentation des oies

Tout comme les poules et les canards, les oies sont des oiseaux voraces qui ont tendance à faire facilement de l’embonpoint, il faudra donc surveiller l’alimentation que vous leur donnerez.

Les oies trouveront le principal de leur alimentation elles-mêmes, puisqu’elles se nourrissent principalement d’herbe, de trèfle, de pissenlit ou de quelques racines. Il faudra cependant leur donner, chaque jour à heure fixe, quelques compléments, comme des épluchures ou des graines de légumes ou les légumes eux mêmes (comme des choux, des carottes, des endives, de la salade, etc.), ainsi que des grains de maïs, de blé, d’avoine ou d’orge.

Enfin, il faudra naturellement que vos oies aient de l’eau propre et fraîche à disposition.

La réglementation des oies

Les animaux de basse-cour dont les oies ne sont normalement pas sujets à des réglementations particulières relatives à leur détention. Il ne faudra cependant pas excéder 50 individus âgés de plus de 30 jours, sinon cela serait considéré comme de l’élevage agricole, qui aura donc un but commercial. Les réglementations ne seront dans ce cas plus les mêmes et seront beaucoup plus strictes. Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à demander à la mairie de votre ville.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Site Internet

Texte

Code de sécurité à copier/coller : PAenJR

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des animaux ...