Vous êtes ici : Le dossiers du Mag des Animaux > Les animaux sauvages > La chouette : quelles espèces peut-on observer en France ? Comment vit-elle ?

La chouette : quelles espèces peut-on observer en France ? Comment vit-elle ?

La France est un pays dans lequel on peut retrouver un grand nombre de rapaces différents. Parmi eux se trouvent les chouettes, des rapaces nocturnes que beaucoup de personnes confondent avec le hibou. Cependant, ce sont deux espèces bien distinctes. On peut notamment constater que les hiboux, contrairement aux chouettes, possèdent des aigrettes, ces deux petites touffes de plumes de chaque côté de leur tête. De plus, le hibou est un rapace exclusivement nocturne, tandis qu’il arrive à la chouette de se déplacer en journée, même si elle ne chasse que la nuit.

Il existe plusieurs espèces de chouettes en France que nous allons les décrire dans cet article.

chouette effraie (Tyto alba)

La chouette effraie

La chouette effraie (Tyto alba) est une des chouettes les plus connues de France ainsi que la plus répandue au monde. Elle possède de nombreux surnoms, comme la dame blanche ou encore l’Effraie des clochers. Ces noms sont dus à des croyances populaires datant du moyen-âge, car son regard et sa couleur blanche dans la nuit la faisait passer aux yeux des personnes les plus superstitieuses pour un fantôme.

Physiquement, la chouette effraie mesure de 33 à 40 cm de long, pour un poids d’environ 350 grammes. Elle possède un visage en forme de cœur de couleur blanche, tout comme son corps et ses pattes. Ses ailes et sa queue sont tachetées de roux, de jaune et de marron. Ses yeux sont d’un noir très profond, trait physique qui devait jouer un grand rôle dans les croyances effrayantes la concernant au moyen-âge.

La chouette effraie n’a pas peur de vivre près des hommes. On la retrouve principalement dans les villages des campagnes françaises, aimant faire son nid dans les clochers des églises (d’où son nom d’effraie des clochers), mais également dans les hangars, les granges et toutes sortes de vieux bâtiments. Beaucoup plus rarement, on pourra en observer dans le creux d’un arbre, où elles auront installé leur nid, en pleine forêt, loin des constructions humaines.

Ce rapace nocturne est sédentaire, passant généralement une grande majorité de sa vie sur le même territoire, ne migrant vers le sud qu’en cas de manque de nourriture.

Pour chasser, elle vole de nuit, à basse altitude, afin de repérer des rongeurs sur lesquels plonger. Elle les distinguera principalement à l’ouïe, son masque facial en forme de cœur lui servant à amplifier les sons environnants. Elle est elle-même chassée par les renards, les fouines ou les chats, mais également les rats, qui raffolent de ses œufs qu’ils iront lui voler dans son nid durant sa chasse.

La chouette effraie pond en moyenne entre trois et sept œufs par an, qui écloront au bout d’une trentaine de jours, puis, les petits quitteront définitivement le nid entre deux mois et deux mois et demi.

chouette hulotte (Strix aluco)

La chouette hulotte

La chouette hulotte (Strix aluco) est également appelée chat-huant. Elle est la chouette la plus répandue en France. Son nom de chat-huant a lui aussi une origine historique, puisque de 1793 à 1815, les Chouans, qui étaient appelés chat-huant par les Vendéens, étaient un groupe d’insurgés royalistes qui utilisaient le cri de la chouette hulotte comme cri de ralliement, faisant hériter le rapace de leur nom.

La chouette hulotte est plus massive que la chouette effraie, puisqu’elle mesure entre 38 et 42 cm de long pour un poids allant de 330 grammes à 630 grammes (les femelles étant plus massives que les mâles). La couleur de son plumage est variable selon les individus : certains sont gris, d’autres sont tachetés de marron et de beige.

On pourra retrouver la chouette hulotte dans divers biotopes. Bien que généralement, elle affectionne les forêts peu denses donnant sur une clairière pour pouvoir repérer ses proies, on pourra également la retrouver dans les parcs ou les jardins des petites villes ou des villages, du moment qu’elle trouve un arbre avec un trou pour pouvoir y faire son nid et de la nourriture en quantité suffisante.

La chouette hulotte ne s’attaque pas qu’aux petits rongeurs, contrairement à la chouette effraie. Elle aime également se nourrir de petits oiseaux, de batraciens ou encore de vers, qu’elle avale en entier, os compris. Ses techniques de chasse sont simples : soit au vol, soit depuis un poste d’observation à partir duquel elle pourra voir ses proies venir, et fondre dessus au moment le plus propice.

Cette espèce de chouette se met en couple, qui ne se séparera qu'à la mort d’un des deux partenaires. La femelle pondra entre trois et cinq œufs par an, qu’elle couvera durant une trentaine de jours tandis que le mâle l’approvisionnera en nourriture. Les petits seront dépendants de leurs parents jusqu’à l’âge de trois mois, puis ils quitteront le nid pour vivre leur vie.

chouette chevêche (Athene noctua)

La chouette chevêche

La chouette chevêche (Athene noctua), également appelée chouette d’Athéna, puisque c’est cette espèce qui symbolisait la déesse de la sagesse dans la mythologie grecque, fait partie des petites espèces de chouette, puisqu’elle ne mesure que 23 à 28 cm de long pour un poids de 200 grammes seulement en moyenne.

Son plumage est brun et gris, tacheté de blanc. Elle possède également de grands yeux jaunes, surmontés de sourcils épais, lui donnant un air sévère.

Comme beaucoup de chouettes, elle affectionne tout particulièrement les arbres creux, mais plutôt dans les zones agricoles que dans les forêts. On la retrouvera ainsi le long des chemins des parcs, des vergers ou encore des fermes.

L’alimentation de la chouette chevêche est plutôt variée, puisqu’elle se nourrit de petits rongeurs, de lézards, de batraciens comme des grenouilles ou des salamandres, de gros insectes comme des sauterelles ou des criquets, et même de petits passereaux comme des roitelets. Elle chasse de nuit, depuis un poste d’observation à la manière des chouettes hulottes, ou encore en volant. Il lui arrive également de chasser à même le sol pour trouver les insectes dont elle raffole.

La chouette d’Athéna pond entre trois et cinq œufs par an et les couve durant une trentaine de jours, tandis que le mâle assure l’approvisionnement en nourriture pour toute la famille. Au bout d’un mois et demi environ, les petits quitteront le nid pour voler de leurs propres ailes.

chouette chevêchette (Glaucidium passerinum)

La chouette chevêchette

La chevêchette d'Europe ou chouette chevêchette (Glaucidium passerinum), ressemble beaucoup à sa grande cousine, la chouette chevêche, à tel point qu’elles sont souvent confondues.

En effet la ressemblance est frappante, puisqu’elle possède elle aussi un plumage brun et gris tacheté de blanc, des yeux jaunes et des sourcils épais. La principale différence est la taille, puisque la chouette chevêchette est une version miniature de la chouette chevêche. Elle ne mesure que 15 à 20 cm de long pour un poids allant de 60 à 75 grammes (les femelles étant plus robustes que les mâles), ce qui fait d’elle la chouette la plus petite de France, et même d’Europe.

Le lieu de vie de la chouette chevêchette est très différent de celui de sa grande sœur, puisqu’on ne la retrouvera pas dans les zones agricoles, mais dans les montagnes, généralement entre 1000 et 2000 mètres d’altitude, et plus précisément, dans l’est de la France, dans les Vosges, le Jura, et les Alpes, mais également dans le massif-central et les Pyrénées. Elle niche dans les conifères des forêts froides et humides de montagne, dans lesquelles elle trouve sa nourriture en abondance.
La chouette chevêchette raffole d’insectes et d’invertébrés en tous genres, allant de la sauterelle au vers de terre, mais également de petits passereaux pas plus grands que des mésanges qu’elle capture au vol, et de façon plus rare, elle peut se nourrir de petits rongeurs.

Elle pondra quatre à cinq œufs par an qu’elle couvera durant 28 ou 29 jours, puis elle nourrira ses petits durant un mois, avant qu’ils quittent le nid.

chouette de Tengmalm (Aegolius funereus)

La chouette de Tengmalm

La chouette de Tengmalm (Aegolius funereus), ou chouette perlée, nyctale de Tengmalm ou chouette boréale est certainement la chouette la moins connue de France, ainsi que la dernière de cette liste.

Elle mesure entre 22 et 27 cm de long et son poids va de 100 grammes pour les mâles à 160 grammes pour les femelles en moyenne.

Le plumage de son corps est assez classique, brun et gris, tacheté de blanc. C’est surtout son visage qui est remarquable, puisqu’il est très rond, la face de couleur blanche, et son contour de couleur brune tachetée de blanc, d’où son surnom de chouette perlée. Ses grands yeux jaunes écarquillés sont également un trait marquant de son visage si particulier.

La chouette de Tengmalm est méconnue, car elle partage les même forêts reculées de montagne que sa cousine, la chouette chevêchette.

Elle chasse de nuit, depuis un point d’observation. Elle se nourrit principalement de rongeurs, et parfois de petits oiseaux qu’elle attrape au vol.

La chouette de Tengmalm pond entre trois et six œufs par an, pondus à deux jours d’intervalle. Elle les couvera durant 26 à 29 jours, en étant ravitaillée par le mâle. Les petits quitteront le nid à environ un mois.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : VN3M5X

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des animaux ...

  • Que mange un hérisson ? Que mange un hérisson ? Petits mammifères omnivores qui s’imposent comme de véritables alliés pour les jardiniers désireux d’éradiquer les bestioles nuisibles aux plantations, les hérissons sont pourtant en train...
  • Le hibou : quelles espèces peut-on observer en France ? Comment vit-il ? Le hibou : quelles espèces peut-on observer en France ? Comment vit-il ? Avec ses grands yeux et sa stature fière et imposante, le hiboux est un animal intrigant et fascinant. Pourtant, ces oiseaux mystérieux sont méconnus du grand public. Ils sont très discrets, il...