Vous êtes ici : Le dossiers du Mag des Animaux > Les animaux sauvages > Les amphibiens

Les amphibiens

En France comme partout dans le monde, nous avons la chance de pouvoir observer la grande famille des amphibiens que l’on appelle également les batraciens. Sur notre territoire national, Corse incluse, on compte 43 espèces, et 6260 espèces recensées sont ou ont été réparties sur l’ensemble de la planète.

Anoures, apodes et urodèles sont les trois genres qui forment la grande famille des amphibiens. Tous possèdent des caractéristiques propres que l’on ne retrouve chez aucun autre vertébré car ils pourraient n’avoir qu’un seul ancêtre commun. Rénettes, tritons, grenouilles, salamandres, crapauds et bien d’autres peuvent être observés lors d’une sortie dans la nature, dès lors que l’on traverse une zone riche en mares ou en étangs. Repérables à leur croassement bien distinctif, les amphibiens sont des animaux étonnants.

Amphibiens, les alliés des jardins

Mieux vaut leur permettre de s’installer dans nos jardins car ils consomment énormément d’araignées, de vers, d’insectes en tout genre et de mollusques tels que limaces et escargots. Ils protègent donc nombre de nos plantations contre les indésirables, et participent tout simplement à la régulation de certaines espèces. Mais avant de devenir zoophage, le batracien est phytophage lorsqu’il est encore têtard puis adopte pour quelque temps un régime omnivore, c’est-à-dire qu’il se nourrit d’aliments d’origine végétale et d’origine animale.

Hélas, ces bienfaiteurs ne dérogent pas à la règle : ils sont menacés pour une grande partie d’entre eux. En effet, environ 30 % de l’ensemble des espèces ont disparu ou sont en passe de disparaître. Chacun d’entre nous peut, à son niveau, intervenir pour protéger les amphibiens de son secteur géographique. Mais pour agir avec discernement, il faut commencer par découvrir cet animal, connaître ses mœurs, ses moyens de subsistance et tout ce qui le caractérise. Pour ce faire, il suffit de feuilleter le Mag des Animaux, par simple curiosité, parce que l’on est passionné de nature ou bien encore totalement impliqué dans la sauvegarde de notre planète.

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Les derniers dossiers Les amphibiens